saltpetre

La chaux anti-salpêtre, un traitement écologique

Problèmes d’humidité par capillarité à la maison ?

Vous ne savez pas comment les empêcher de réapparaître ? Parmi les nombreuses solutions, il existe des traitements écologiques qui permettent de traiter le salpêtre tout en respectant la planète. 

Que vous viviez en zone urbaine ou dans un environnement entouré de nature, vous n’êtes pas à l’abri de problèmes d’humidité. Si pour vous, il s’agit d’un problème esthétique, il peut également affecter votre santé et, surtout, toute la structure de votre maison, des fondations aux murs.

Avant de commencer, il est essentiel de distinguer le type d’humidité de vos surfaces.

Il ne suffit donc pas seulement d’enlever des taches de moisissure à la surface des murs humides de votre cave humide. Il faut aussi appliquer des traitements contre le salpêtre, et ce, en profondeur !

Types d’humidité

Afin de trouver une solution à un problème d’humidité, il est important de savoir 

  • d’où vient l’humidité dans les murs
  • de quel type d’humidité il s’agit

Parfois, plusieurs sources d’humidité se confondent et se rejoignent. 

L’humidité accidentelle 

Nous nous référons ici à l’humidité causée par une fuite d’eau. Facile à identifier, l’humidité est très localisée en un point précis de la maison.

Les infiltrations

Cela se produit lorsque l’eau de l’extérieur trouve un moyen direct de pénétrer dans nos maisons, s’infiltrant à travers des fissures ou des crevasses. Ces fuites peuvent être causées par des défauts de construction ou encore par une mauvaise étanchéité.

La condensation

Elle est générée depuis l’intérieur de l’habitation en raison d’un contraste entre le froid du mur (mal isolé thermiquement) et la chaleur à l’intérieur de l’habitation. L’humidité par condensation se manifeste sous forme de buée et de gouttelettes sur les vitres. Lorsque la condensation est trop élevée, des tâches de moisissures noires apparaissent sur les murs et les plafonds.

Le salpêtre ou humidité ascensionnelle

Si des taches humides apparaissent dans les planchers et les caves, elles sont généralement causées par la capillarité qu’on appelle aussi humidité ascensionnelle. Ces tâches viennent de l’accumulation d’humidité dans le sous-sol qui remonte à travers des matériaux poreux. Visuellement, on observe des taches à la base des murs du rez-de-chaussée, par exemple. Elles s’étendent parfois jusqu’aux étages supérieurs si l’humidité par capillarité n’est pas traitée. En passant à l’intérieur des murs, elle fragilisera le mortier, le béton, les briques ou tout autre matériau de construction.

Traitements contre l’humidité par capillarité

L’humidité liée à la condensation, aux infiltrations ou aux fuites d’eaux peuvent se résoudre en intervenant sur l’aération des bâtiments, une réparation ou un colmatage de fissure. Par contre, l’humidité par capillarité se répand à travers les murs et constitue un réel danger pour votre construction. L’humidité par capillarité apparaît généralement dans les étages les plus bas tels que les caves ou les rez-de-chaussé. Des traitements chimiques, des traitements à l’époxy ou des produits d’injections sont parfois préconisés. Leurs applications certes efficaces empêchent cependant la respirabilité des murs. Le traitement à la chaux anti-salpêtre est une alternative écologique.

La chaux : un traitement écologique pour éliminer l’humidité par capillarité

La chaux naturelle anti-salpêtre fonctionne comme un système de drainage avec beaucoup de respirabilité. On dit que ce système est écologique car son processus de fabrication est réalisé à l’aide de fours en pierre de manière traditionnelle. A la manière des anciens artisans, son élaboration est respectueuse de l’environnement et 100% écologique.

La chaux est également un biocide naturel. Il garantit des murs exempts de moisissures et de mauvaises odeurs. C’est pourquoi ce système est idéal pour réparer tout type d’humidité. Grâce aux propriétés de ce matériau, la chaux est également utilisée dans une multitude de constructions, par exemple dans l’élaboration d’une citerne artisanale.

13 faits tirés des livres d’Harry Potter qui n’ont jamais été mentionnés dans les films

Comment fonctionne le système anti-salpêtre à la chaux naturelle ?

L’application de la chaux naturelle est composée de deux grandes étapes.

Préparer le support avant l’application

Avec une spatule, il faut tout d’abord enlever les couches du mur atteintes par le salpêtre jusqu’à atteindre la couche saine du mur. En grattant vivement à l’aide d’une brosse en métal, vous éliminez les restes de salpêtre en profondeur. Balayez ensuite la poussière pour obtenir une surface propre et solide.

Le mortier à base de chaux se présente sous la forme d’une poudre sèche. Elle se mélange à 50% d’eau jusqu’à obtenir un matériel homogène. Avant d’appliquer le traitement anti-salpêtre, on asperge le mur à traiter avec un peu d’eau.

Appliquer la chaux anti-salpêtre

On commence par éclabousser grossièrement le mur avec le mortier préparé. Pour ça, il est recommandé d’utiliser un pinceau ou une brosse. La couche d’éclaboussure doit avoir une épaisseur approximative d’1,5 millimètres. Cette étape est indispensable pour préparer l’application de la chaux en plusieurs couches successives. La texture de l’application doit rester rugueuse pour que les couches suivantes adhèrent convenablement. Vous devrez laisser ensuite sécher pendant 24 heures.

Un second mélange plus dense de chaux et de 20 à 30% d’eau sera appliqué sur le mur. Avec une spatule de plafonneur, étalez des couches entre 3 et 10 millimètres d’épaisseur par couche. Vous pouvez appliquer deux couches si nécessaire. Vous n’aurez pas besoin d’attendre que les couches sèchent complètement. 

Lorsque la dernière couche est posée, passez avec une éponge humide pour lisser la surface et la rendre homogène avant de laisser sécher.

Écologique et durable

Solution bactéricide, la chaux laisse le mur respirer et laisse s’évacuer l’humidité par capillarité naturellement. Idéale pour traiter le salpêtre dans les caves humides et les espaces mal ventilés, elle s’applique aussi sur les murs extérieurs.

Les équipements de protection individuelle (EPI) et l’utilisation des masques en kinésithérapie

 

Author: Damien